dimanche 29 décembre 2013

Entre

Une manière appropriée (parmi d'autres) de passer le pont et d'aller vers janvier...

Joni Mitchell
That Song About The Midway
album CLOUDS
1969

jeudi 26 décembre 2013

Q2

Le second questionnaire... (titré LTGQ = Le Très grand Questionnaire par Obni.)

Purée, frites ou soupe de légumes ? Sushi, poularde aillée ou jambon de Parme ? Écrevisses, langoustes, homards ou gambas ? Visser, gambader, homelandiser ou lent au boulgour ?
purée maison agrémentée de patates douces,
soupe de légumes,
poularde,
yaourt boulgare à visser

Prenez vous votre pied en lisant des vers à douze pieds ?
Toujours, si ce n’est souvent... je ferai des pieds et des mains, y compris jouer des coudes pour cela. Le tout c’est d’y retomber dessus, non  ?

Le Trône de Fer, Scandal, Le Tunnel, Lost ou Les Rois Maudits ?
Le tunnel j’en ai pas vu un bout,
Lost m’a perdu en chemin,
le trône de fer je voulais pas dérouiller,
Scandal j’en avais pas aux pieds
Donc...
Les Rois Maudits, années 70,  extrêmement spartiate, ça avait de la gueule.... 
Hein ? Je retourne prendre mes cachets.

Quelle partie du corps pour un cinq à sept entre 19h et 22h ?
Sans doute mon horloge interne pour vérifier l’heure. 

L'andouille est-elle une réponse ultime à l'improvisation ? Argumentez.
En l’espèce, l’andouille serait plutôt une question.

Écrire une phase simple sans e, 4 mots qui se suivent sans t et deux vers avec la rime euse. Nommez ce poème ainsi constitué.

Harpe ô étique

Un mot suivant un mot boitait bas 
Vers moulus sans raison ni rime
Et cette toute petite poésie pas si rieuse
Avait du mal à passer pour sérieuse.


- Me faire parvenir ou linker une photographie que vous avez prise et qui évoque l'été, l'hiver, le printemps et l'automne.

La liberté commence-t-elle où se finit l'inquiétude ? Vous avez 3 heures pour traiter ce sujet et répondre ici en une seule phrase comportant un sujet, un verbe, un complément de temps et deux adjectifs de couleur.
Ce sujet est traité en un rien de temps pas blanc-blanc !  

Ce questionnaire est pénible… Pourquoi ? S'il ne l'est pas quel adjectif le caractérise le mieux.
Un peu comme l’accordéon, branle-poumons !

Pensez-vous que Facebook est le propre de l'homme ? Possédez vous un compte que vous voudriez évoquer ici…
Peut-être un compte...encieux, alors !

Quand je tweete est-ce que je fais œuvre de partage ou de nombrilisme ? Et quand on twiste ?
Globalement quand je tweete, (ce qui n’est que purement rhétorique ici), je perds dans 99% des cas une belle occasion de me taire ! Pour le reste, je sais tellement pas du tout danser que je me demande ce que je peux bien partager dans ce cas-là !

Les gens qui mangent des pop-corns au cinéma sont-ils névrotiques ? Alors pourquoi font-ils cela ?
Ce sont juste des mal élevés, elle était fastoche celle-là.

L'actualité en boucle est-elle utile pour boucler une fin de moi ?
Je préfère mes ceintures pour mes pantalons.

Évoquer ici un secret imaginaire que vous n'avez jamais osé dire en public ? Le récit doit finir par un cliffhanger…

Eh bien, c’était ça. Incroyablement ça.
Toutefois.
(musique mystérieuse et semi-grandiloquente qui met les jetons)
Mais était-ce si sûr finalement ?

Votre couleur préférée a-t-elle un sens par rapport à votre petite enfance ? Allonger vous sur un divan et dites m'en plus ici… Je vous écoute.
Le bleu du toujours éternel débutant ?
Je vous dois combien, docteur  ?

Si vous aviez demain un enfant, quel prénom lui donneriez-vous ? Même question pour un canari, un poisson rouge, une loutre et un âne du Berry.
Noémie/Maxime
Louis Leprince-Ringuet, Médor, Mer et Chuck. 

Quel serait la structure orchestrale la plus appropriée pour interpréter La Mer de Charles Trenet ? Wings de Birdy ? All Along The Watchtower de Bob Dylan ? Alors on danse de Stromae ?
Je pourrais taper en touche, car Trenet....
Mais sur Hey Joe de Hendrix ça m’irait.

Votre plus beau défi jamais relevé ? Le pire choix de votre vie ? La meilleure astuce pour lever les tâches d'huile sur un veston de laine ? La façon la plus agréable de s'endormir ? Le geste le plus déplacé à faire quand un gros connard vous fait une queue de poisson ?
Tout ce que j’ai laissé de côté par choix.
Tout ce que je n’ai pas laissé de côté à tort.
Un bavoir préventif, pas mieux
Reposé, yeux fermés.
Registre inconnu de ma part..

Êtes-vous plutôt attiré par les jaunes d'œuf dans une assiette anglaise ou par les os de seiche dans une cage d'oiseau ?
Je ne suis pas grand amateur d’œufs ni de cages.
Et donc, là, je seiche.

Pratiquez-vous un loisir avec assiduité ? Lequel et pourquoi ?
Oui.
La contemplation, entre autres.
Pour voir

Entre bleu, rose et orange… Quelle couleur pour porter un bonnet en laine sur la tête… histoire de revendiquer une appartenance ? bleu. 
Laquelle ? Catégories des gens qui ont froid à la tête. 
Pensez-vous que l'on puisse porter un bonnet autrement que sur la tête ? N'hésitez pas à être original, les meilleures suggestions seront fortement appréciées par le jury. 
 Cela dépend de la taille du bonnet. Deux sur les seins par exemple ? Je sors.

Racontez-moi la fin du dernier (film je suppose) que vous avez vu sans en dire le nom ? 
Alors à la fin, ils les retrouvent mais les familles seront marquées à jamais. Personne ne sort ni ne rentre indemne. Ce n’est pas un happy end.

Par contre, lâchez une info essentielle sur l'actu du jour de votre voisinage… Cela restera strictement entre nous.
 (A lire en mettant le ton) -->
Ma voisine m’a remercié pour son colis. Je répète, ma voisine m’a remercié pour son colis. Terminé.

Quel est votre juron préféré. En français et en anglais. Si vous ne pratiquez pas la langue de Shakespeare… Utiliser Google… Et trouvez moi un truc qui fait lever les yeux au ciel en disant "Oh My God !"
Bordel de cul de pompe à merde de balachiasse,
which turns in .
Fuck ass shit pump balachiasse.

La motarde de Dijon ou la moutarde en glaçons ? Un autre jeu de mot pourrave ?
Vieux moutarde que jamais.

OBNI ça veut dire quoi au juste… Hormis le traditionnel sens acronymique.

Ohlala Ben Nonçavapa  Iléfinilequestionnaire

nb/billet programmé le 23-12-13

mardi 24 décembre 2013

Q1

Q comme questions, celles que l'on trouve chez Obni.

Je publie ici deux questionnaires que je me suis bien volontiers amusé à remplir et que le maître des lieux obniesque a mis ou mettra en ligne chez lui également.
Voici le premier !

Questionnaire loufoculturel

Le questionnaire loufo-culturel
(en 20 questions)

par Obni



1
Est-ce que vous jouez d'un instrument de musique ? Si oui, lequel ?
Non en dehors de taper régulièrement sur tout ce qui me tombe sous la main de manière percussive 
à la recherche de rythmes et de timbres.

2
Qu'est-ce qui unit Brahms à Beyoncé ?
L’initiale de leur batronyme.

3
Vous arrive-t-il de siffler un air sous votre douche ?
Oui, singing in the rain déstructuré, ralenti et sifflé faux.

4
Quel est le plus bel endroit de votre monde culturel ?
Très sensible à ce qui touche aux paysages, j’aime les réalisations qui font que la culture et la vie 
ne font qu’une, à ce titre Estuaire est une superbe initiative, accessible à tout promeneur potentiel 
en chemin...


5
Bleu pour la guitare, rouge pour le piano, vert pour quel instrument ?
Violoncelle

6
Qu'est-ce que la photographie pour vous ?
Mode d’expression qui se passe des mots et peut les susciter.


7
Quelle danse aimez-vous pratiquer ?
Aucune

8
Et si je vous demande de m'envoyer un petit fichier sonore avec votre voix dessus, est-ce que 
vous le feriez ? 
Je peux le faire.

9
Citez un morceau de musique que vous trouvez magique ?
Choisir n’est pas forcément magique pour répondre à cette question.
Magique pourrait signifier qu’il est toujours recommencé, comme redécouvert.   
Je suis toujours happé par la suite n°1 pour violoncelle de Bach ou le Sacre du Printemps.

10
Êtes-vous allé au théâtre cette année ?
Non pour 2013

11
Quel est le dernier film que vous avez vraiment apprécié ?
Amour de Michaël Hanecke.

12
Le Festival de Cannes ? Qu'est-ce que vous en pensez ?
Officiel avec pas mal de cinéma.

13
Dans quel grand musée aimeriez-vous vous rendre un jour ?
The Tate Gallery in London.

14
Si on vous invite à un karaoké, quel titre choisiriez-vous ?                                                                                                                            
Ça peut changer évidemment d’une fois à l’autre mais actuellement, ce pourrait être Dansez 
sur moi de Nougaro... à supposer qu’elle soit dans la liste des titres ; sinon un truc de Fugain 
big bazar (comme si tu devais mourir demain ) ou de Delpech le chasseur.. Ouf !

15
Donnez-moi sans réfléchir un auteur de BD
Etienne Davodeau.

16
Si je vous dis : "un corps qui chaloupe et qui rythme le pas". Quelle danse cela vous évoque-t-il ?
Le tango ... et Piazzola !

17
Le cinéma est dit-on le septième art, quel serait pour vous le 9ème art ?
Un art populaire qu’il faudra inventer.

18
Compléter la série de mots : piano, dièse, nocturne, ivoire, accordéon et ?
bandonéon

19
Quand vous entendez le mot culture, vous réagissez comment ?
J’ouvre les écoutilles en grand !

20
Qui est l'Artiste ?
Peut-être quelqu'un rempli de mémoire qui invente le passé, et rempli de futur dont il se souvient du futur, un visionnaire forgeant un langage nouveau étrangement familier... Qui produit, fabrique, crée, transforme, joue...   

nb/billet programmé le 23-12-13

lundi 23 décembre 2013

cheminER

Parenthèse 
quelques jours un peu de temps 
nous est accordé 
Restons Loin de La fête sur commande
Loin des palmarès bilans pseudo-résolutions 
n'oublions pas les oubliés ne soyons 
pas sans une pensée pour ceux qui  

Gardons les caps essentiels
Et faisons des passages obligés  
De la douceur d’être avec les siens
De la chaleur de l’amitié
Des partages inestimables
Des yeux pour sourire
De belles complicités
De parler de tout de rien

Graves ou légers
Indispensables instantanés

dimanche 22 décembre 2013

Grand ?

Récupéré chez Obni, le grand questionnaire fonctionne avec 130 propositions.
Pour ce qui me concerne, j'ai fait apparaître en gras ce qui correspond à du vécu.

1. Payer votre tournée dans un bar
2. Nager avec des dauphins dans l’océan
3. Escalader une montagne
4. Conduire une Ferrari
5. Visiter les Grandes Pyramides
6. Porter une tarentule
7. Prendre un bain avec quelqu’un à la lumière des bougies
8. Dire « Je t’aime » en le pensant vraiment
9. Prendre un arbre dans vos bras
10. Sauter à l’élastique
11. Visiter Paris
12. Regarder un orage sur la mer
13. Rester éveillé toute la nuit pour regarder le lever du soleil
14. Voir une aurore boréale
15. Aller dans un grand événement sportif
16. Monter les marches de l’Oratoire Saint Joseph
17. Faire pousser et manger vos propres légumes
18. Toucher un iceberg
19. Dormir sous les étoiles
20. Changer la couche d’un bébé

21. Faire un voyage en montgolfière
22. Voir des étoiles filantes
23. Être saoul avec du champagne
24. Donner plus que vous ne pouviez à une œuvre caritative
25. Observer la nuit avec un télescope
26. Participer à un record du monde
27. Faire une bataille avec de la nourriture
28. Parier sur le cheval gagnant
29. Demander votre chemin à un étranger
30. Faire une bataille de boules de neige
31. Crier aussi fort que vous pouviez

32. Porter un agneau
33. Voir une éclipse totale
34. Escalader une dune
35. Écraser un animal en voiture
36. Danser comme un fou sans se soucier de qui vous regarde
37. Adopter un accent pour une journée entière
38. Se sentir vraiment heureux, même un court moment
39. Avoir deux disques durs sur votre ordinateur

40. Prendre soin de quelqu’un de saoul
41. Danser avec une inconnue
42. Observer les baleines dans l’océan
43. Voler un panneau
44. Voyager « sac au dos » au Canada
45. Entreprendre un long voyage sur la route
46. Escalader des rochers
47. Faire une ballade de minuit sur la plage
48. Faire du parapente
49. Visiter l’Irlande
50. Avoir le cœur brisé plus longtemps que vous n’aviez été amoureux
51. Au restaurant, vous asseoir à une table d’inconnus et manger avec eux
52. Visiter le Japon
53. Traire une vache et aussi des chèvres
54. Classer vos CD par ordre alphabétique
55. Prétendre être un super héros
56. Chanter dans un karaoké
57. Traîner au lit une journée
58. Jouer au football
59. Faire de la plongée sous-marine
60. S’embrasser sous la pluie
61. Jouer dans la boue
62. Jouer sous la pluie
63. Être dans un théâtre de plein air
64. Visiter la grande Muraille de Chine
65. Créer votre entreprise
66. Tomber amoureux sans avoir le cœur brisé
67. Visiter d’anciens monuments
68. Suivre un cours d’arts martiaux
69. Jouer à la XBox pendant 6h d’affilée
70. Être marié
71. Tourner dans un film
72. Organiser une fête surprise
73. Être divorcé
74. Ne pas manger pendant 5 jours
75. Faire des biscuits à partir d’un sachet tout prêt
76. Gagner le premier prix à un concours de déguisement
77. Conduire une gondole à Venise
78. Être tatoué
79. Faire du canoë-kayak
80. Être interviewé(e) à la télévision
81. Recevoir des fleurs sans raison particulière
82. Jouer sur une scène
83. Être à Las Vegas
84. Enregistrer de la musique
85. Manger du requin
86. S’embrasser dès le premier rendez-vous
87. Être en Thaïlande
88. Acheter une maison
89. Enterrer un de vos parents
90. Faire une croisière
91. Parler plus d’une langue couramment
92. Élever des enfants
93. Suivre votre chanteur favori en tournée
94. Faire une randonnée en vélo dans un pays étranger
95. Déménager dans une autre ville pour une nouvelle vie.
96. Manger des fourmis
97. Marcher sur le Golden Gate Bridge
98. Chanter à tue-tête dans votre voiture et ne pas avoir arrêté alors que vous saviez qu’on vous regarde
99. Subir de la chirurgie esthétique
100. Survivre à un accident duquel vous auriez pu ne pas survivre
101. Écrire des articles pour une grande publication
102. Perdre plus de 18 kg
103. Soutenir quelqu’un qui perdait connaissance
104. Piloter un avion
105. Toucher une raie vivante
106. Briser le cœur de quelqu’un
107. Aider un animal à donner naissance
108. Gagner de l’argent à un jeu télévisé
109. Vous casser un os
110. Percer une autre partie de votre visage que les oreilles
111. Utiliser un revolver ou autre arme à feu
112. Manger des champignons que vous aviez récoltés
113. Monter à cheval
114. Subir une importante opération
115. Avoir un serpent comme animal de compagnie
116. Dormir plus de 30h d’affilée
117. Visiter tous les continents
118. Faire une randonnée en canoë de plus de 2 jours
119. Manger du kangourou.
120. Manger des sushi.
121. Avoir votre photo dans le journal
122. Changer l’opinion de quelqu’un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à cœur.
123. Reprendre vos études
124. Faire du parachute.
125. Porter un serpent.
126. Construire votre ordinateur à partir de différents morceaux
127. Vendre une de vos créations à quelqu’un qui ne vous connaissait pas
128. Teindre vos cheveux
129. Raser votre tête
130. Sauver la vie de quelqu’un

samedi 21 décembre 2013

Après-coup

- J'ai l'impression que l'on se connaît...

J'étais récemment en réunion dans le cadre professionnel, assistant à une journée de formation qui a été une franche réussite sur tous les plans. Mais je ne tiens pas à parler boutique, d'une part ce n'est pas le lieu et je n'aime pas tout mélanger, d'autre part l'intérêt m'en semble à priori limité.
Au moment de la pause, une des participantes vient me voir, je ne lui ai pas prêté attention particulièrement, et nous ne sommes pas voisins dans la salle. Et donc...
- J'ai l'impression que l'on se connaît...
Même si les capacités de mise en route et de recherche de ma boîte noire restent tout-à-fait honorables à ce jour malgré ce que peuvent en dire mes filles, je me retrouve vraiment à ramer, prêt à accueillir favorablement cette affirmation questionnatoire, plein de bonne volonté mais ... je ne trouve rien et, après un court laps de temps, elle vient à mon secours. Son visage ne m'évoque rien. Et j'en suis confus.
- Tu n'aurais pas fait un stage environnement dans les Pyrénées en 1985 ? dit-elle de son accent chantant du midi...
- Mais oui, du côté du pic du Midi d'Ossau, juillet je pense... (Ah tiens, me dis-je, elle me connaît donc,et au passage je m'auto-excuse, pensant bon sang 28 ans après, pas étonnant que je ne trouve rien...)

Et la conversation s'engage, et la reconstitution ou la reconstruction s'ensuit, à grands coups de pans de mémoire, de failles géologiques des  souvenirs, de trous d'air et de questions, de strates d'images partagées et de noms sédimentés...Une randonnée de trois jours, un orage terrible...
Et les noms... Le sien m'échappe, elle me le redonne, le mien étant le repère qui a tout déclenché. J'en reste assis. Cette affaire se poursuit à midi au moment du repas puisque la formation a lieu toute la journée. Nous évoquons les personnes, ceux qui... Je me souviens de l'un des quatre acolytes de son groupe, elle se souvient de celui qui n'était pas encore tout-à-fait à l'époque mon beau-frère et d'un autre pote... et de fils en aiguillages, d'une soirée six mois après le stage, fin 1985 où nous avions organisé un "retour"... Ce retour me laisse à penser qu'il y a des photos quelque part...même si je ne parviens pas à me rappeler si j'avais un appareil... Boîtes à photos et autres cartons à chaussures, quelle que soit la pointure, attendez-vous à une fouille en règle !

Je serai bien en peine de dire à quel point le plaisir et la surprise de ces retrouvailles sont grands et annonciateurs sans doute d'autres moments...
Selon le point de vue, on pourra se risquer à dire que le monde est petit ou grand.
L'improbable est toujours possible. La vie.
Mais je n'en déduirai rien de plus.

jeudi 19 décembre 2013

Mouvant

TOUT À LA FIN DE LA NUIT


« Tout à la fin de la nuit
quand ce souffle s’est élevé
une bougie d’abord
a défailli

Avant les premiers oiseaux
qui peut encore veiller ?
Le vent le sait, qui traverse les fleuves

Cette flamme, ou larme inversée :
une obole pour le passeur »

Philippe Jaccottet, Oiseaux, fleurs et fruitsPoésie 1946-1967,

Gallimard, Collection Poésie, 1971, page 111.


lundi 16 décembre 2013

Confins

Le bol d'air de samedi ce fut sur la côte. Une petite trentaine de minutes de trajet.
Et la découverte de deux créations aux ambiances différentes.
Malgré le petit vent nous avons ressenti la dimension chaleureuse du "Jardin étoilé" qui s'avère parfait pour tous et fait notamment la joie des gamins ravis de jouer dans un tel espace où le bois, matériau majoritaire de la structure, apporte beaucoup de douceur. Une création de Kinya Maruyama en 2012.  







Une déambulation comme une belle parenthèse.

Une dizaine de kilomètres plus loin, en bord de plage, nous sommes maintenant devant l'océan, cette créature majestueuse et superbe impressionne qui semble surgir des flots. Une étrange sensation de sérénité se dégage pourtant dans ce moment où le soleil disparaîtra bientôt. 



   

Elle semble témoigner de la rencontre du fleuve et de l'océan en gardant à l'œil le pont de Saint-Nazaire, sentinelle de l'estuaire. On ne dira jamais assez la beauté de ce fleuve, la Loire.

C'est une création de Huang Yong Ping en 2012.  

Si vous le souhaitez, des détails ici : http://www.estuaire.info/fr/

samedi 14 décembre 2013

Précaution !

Allez, un peu de musique choisie pour la voix, les guitares et le côté bourdonnant du morceau.
Pour le week-end... que je vous souhaite excellent.




mercredi 11 décembre 2013

Retour

Tout ce petit monde du billet précédent se retrouve pour rentrer en un trajet qu'ils accomplissent,  pour certains, un peu plus légers.  

Père son 
accompagné noir enfant 
poussette 
dans éclats aux rire 
fait qui
rouge blouson en chauve 
monsieur. 
  
Gauche main 
roulée concurrente 
publication la  tenant en tout 
gratuit journal 
un debout lit 
marron manteau en blonde dame.

Opaque visage siège
recroquevillée intérieur, 
monde de cocon 
dans réfugiée semble marron 
montures à lunettes 
portant fille jeune. 

Roulant fauteuil,
son de roues 
posées mains 
voisine parle baskets 
et noir survêtement 
en monsieur.

Un  vent de coup,
en descendre avant 
congénères de deux discutant 
en allure 
toute marmonne, réveillé, mal hirsute, 
noir en collégien.

Mystérieux restera inaperçu,
titre (dont genoux) plat 
tient épais livre 
replonge, montée, 
être stations trois 
s’asseoir à parvenant dame vieille.

(sic).
descend plus, toujours monte 
en arrêt chaque pointe, l’heure à secousses 
deux entre s’amusent, rame de mouvement 
ballottés septuagénaires rose, 
peints ongles dame et barbichu monsieur.

blafarde luminosité blanche 
écran sur rivés yeux 
minuscule portable, son sur tapote dos, 
sac monstrueux d’un harnaché étudiant.

Suivant l'arrêt, descend. 
Elle place spontanément,
propose une femme jeune 
quand pas s’assoit qui 
rose anorak en dame vieille. 


Ecrit avec, en tête, d'une certaine manière, des moufles.
Et la poésie de métro, donc !

lundi 9 décembre 2013

instanTRAMés

Une vieille dame en anorak rose qui ne s’assoit pas quand une jeune femme lui propose spontanément sa place car elle descend à l'arrêt suivant.

Un étudiant qui, harnaché d’un monstrueux sac à dos, tapote sur son portable minuscule, les yeux rivés sur un écran d’une blanche luminosité blafarde.

Un monsieur barbichu et une dame aux ongles peints en rose, septuagénaires ballottés par le mouvement de la rame, s’amusent entre deux secousses qu’à l’heure de pointe « à chaque arrêt il en monte toujours plus qu’il n’en descend » (sic).

Une vieille dame qui, parvenant à s’asseoir trois stations après être montée, se replonge dans un livre épais qu’elle tient à plat sur ses genoux et dont le titre inaperçu me restera mystérieux. 

Un collégien en noir, hirsute, mal réveillé, qui marmonne à toute allure en discutant avec deux de ses congénères avant de descendre en coup de vent. 

Un monsieur en survêtement noir et baskets qui parle avec sa voisine, les mains posées sur les roues de son fauteuil roulant.

Une jeune fille portant des lunettes à montures marron qui semble réfugiée dans le cocon de son monde intérieur, recroquevillée sur son siège, visage opaque.

Une dame blonde en manteau marron qui lit debout un journal gratuit tout en tenant la publication concurrente roulée dans sa main gauche.

Un monsieur chauve en blouson rouge qui fait rire aux éclats dans sa poussette un enfant noir accompagné de son père.






Ecrit avec, en tête, d'une certaine manière, Vila-Matas et Queneau.





samedi 7 décembre 2013

Expressionnisme-2

Les bras m’encombrent
j’ai un pansement au cœur.
Ce coiffeur ayant chignon sur rue,
des yeux de sphinx
et une mémoire d’élégant
sans pense- tête
trié par les cheveux, 
n’était qu’un homme de faille
rongé par les rebords
tel un vieux clou de mer
traité de triple-ruse
de sol pleureur
et de pétard rouillé
par un mauvais loucheur,
toujours en têtard,
qui plaquait les portes
méritait des gaffes
et d’se faire envoyer naître :  
La bonne mioche
pour que jeunesse se tasse.

Y a pas de césar,
il aurait dû y mettre du chien 
sans tambour ni trempette.
Ne pas commettre de baffes
les pieds dans le même rabot.
Du coup c’est la touche écossaise
et le grand décalage.
Faudra demander sa clé à Paulette
pour la gomme de discorde
et, en deux coups de cuillère à mots,
finis les flans sur la comète :
la cerise sur le ghetto.

vendredi 6 décembre 2013

46664


En ces circonstances où tout est déjà dit et répété, j'aime autant citer la parole de celui qui fait l'objet d'un hommage planétaire.

J'ai emprunté la longue route vers la liberté.  J'ai essayé de ne pas faiblir, j'ai fait quelques faux pas en chemin. Mais j'ai découvert qu'après avoir gravi une grande montagne, on trouve qu'il y en a encore beaucoup d'autres à franchir. Là, je me suis arrêté un moment pour admirer la vue et pour mesurer le parcours accompli. Mais un moment seulement. Car avec la liberté viennent les responsabilités et je n'ose m'attarder car ma longue marche n'est pas terminée. 
Nelson Rolihlahla Mandela.

jeudi 5 décembre 2013

anatomisme

Ils avaient 
Un nez à goutte 
Un œil à larme 
Une oreille à puce
Une bouche à eau 
Un cul de tête 
Une cheville à enflure
Des dents à mors
Une épaule à coup
Un éventail à orteil
Une langue à cheveu
Un œil à doigt
Un cœur à main
Des joues à rouge 
Un honneur à doigt
Un genou à mollesse
Une épaule à coude
Des lèvres à bave 
Des bras à tour
Un plat à pieds
Un coude épaule 
Une merde à cou
Une lettre à pied
Un dehors à mors
Un poulet à cul
Un coude épaule nord
Une soupe à cheveu
Une peur à ventre
Un talon à estomac  
Un mouchoir à coude
Un bois à  langue
Un jeu à coudes
Un feu à fesses
Une couture à doigt
Un œil à poutre
Le cou lisse à pied
L'essieu dans les yeux  
Une jambe à cou
Un poil à main
Un poil à deux mains
Un poil à après-demain 
Un cul à pied 
Un demi-tour à bras
Une oreille à bouche
Un cou d’épaule sud
mais ceci n'empêchait
ni
Bouche à bouche  
ni
Yeux dans les yeux

lundi 2 décembre 2013

Immarcescible

Quelques lignes lues rapidement m'ont appris qu'ils se reforment pour un spectacle...
Ce ne sera pas un film, on peut même présumer que le spectacle sera exceptionnel (one-off) et ne sera guère joué à travers le monde.
Et tout naturellement ça m'a fait repenser à certains moments du M P Flying Circus...



Et celle-ci. Pour les amateurs de Cluedo ?



Question danse, on a aussi :