dimanche 9 mars 2014

Latences


I.

Les éclats de silex trouent la nuit
Six lances 
étincelles muettes fusent 
éclairent et dispersent
l’évidence

II. 

Elliptique,
la course du silence trace,
diffuse et pensive,
l’absence 
d’un chant sourd

III.
.......
Les empreintes du son
plissent le sel,
sable, pans, indices,
retournés 
 parsemés sur la grève

IV. 

Un chant s’y lance,
muet tapage dispersé
 pas qui crisse,
alphabet 
de pierres jonchées,

V. 

L'anse du silence
Se fait insistance
bruit blanc cryptique
qui fissure des murmures 
anagrammatiques

VI.

Et le silence courbe
se déploie grêlé de signes
qui s’épuisent,
...
invisibles
...
lancinants.

2 commentaires:

  1. En six stances
    l'âme du taulier dévoilée?
    quand résonne ici le chant sourd de son alphabet de la grève .
    Chut...

    RépondreSupprimer